Pourquoi la rencontre de la psychologie et de la méditation est-elle est essentielle ?

A l’heure où la méditation n’est plus réservée à une élite engagée sur une voie spirituelle orientale mais s’inscrit dans le champ de la santé mentale, la nouvelle génération de psychologues se trouve à la croisée des mondes. La méditation continue d’échapper aux cases où l’air du temps voudraient l’enfermer et trouve place au cœur de notre société moderne. La psychologie se dégage des carcans identitaires, elle s’ouvre à de nouveaux horizons de sens et de soins. C’est pourquoi il est nécessaire aujourd’hui d’engager une "pensée méditante" sur la rencontre entre la thérapie occidentale et le chemin de l’attention développé de manière laïque par le bouddhisme. L’attention ouverte favorise une écoute authentique, ancrée dans la présence corporelle, gage d’une parole libre qui tend à ne plus méconnaître la vérité de la souffrance, la singularité de l’expérience et le désir de vivre. La méditation alliée à la psychologie ouvrirait-elle un nouvel espace thérapeutique, une nouvelle entente de l’être humain plus profonde, hors de tout dogmatisme théorique, de présupposés philosophiques ou d’inscription religieuse ? Ce blog en est la recherche vivante.

vendredi 17 septembre 2010

Journée d'étude interdisciplinaire sur la Pleine Conscience à Paris


Une information à partager avec les lecteurs de Psychologie et Méditation. La "mindfulness" développée par Jon Kabat-Zinn devient en France la "Pleine Conscience". Pour se familiariser avec cette technique thérapeutique issue de la méditation bouddhiste, une journée d'étude est organisée :

"Une journée d'étude interdisciplinaire sur la Pleine Conscience aura lieu à Paris à l'hôtel Méridien dans le 14ème arrondissement le dimanche 26 septembre 2010 de 9h à 17h15.

Cette journée est organisée par l'asbl Emergences, en partenariat avec l'Association pour le Développement de la Mindfulness (ADM), au profit de l'association Karuna-Shechen.

Journée interdisciplinaire car quatre intervenants viendront apporter un regard différent et complémentaire sur la Pleine Conscience (Mindfulness).

Ainsi Christophe André développera le lien entre la Pleine Conscience et la santé mentale (psychologie/psychiatrie), Thierry Janssen exposera le lien entre la Mindfulness et le corps (relation corps/esprit), Guido Bondolfi évoquera l'avancement des recherches en neurologie dans le domaine de la Pleine Conscience et enfin Matthieu Ricard abordera une vision spirituelle de ces pratiques.


La pleine conscience (ou « mindfulness » en anglais) est un thème central de la philosophie bouddhiste. 
L’étude de la mindfulness et de ses effets a été au cœur des recherches scientifiques en neurosciences affectives ces dernières années. 
Il s’est avéré que la pratique de la mindfulness pouvait avoir des effets bénéfiques sur le système immunitaire, la gestion des émotions, l’anxiété et la dépression. 
Depuis quelques années, cette pratique est connue et accessible en France par le biais de programmes tels que la MBSR (réduction du stress basée sur la pleine conscience et la MBCT (thérapie cognitive basée sur la pleine conscience)."

Un mot de Psychologie et Méditation :
Il sera tout à fait intéressant de confronter les points de vue des intervenants qui viennent tous quatre d'horizons divers. On se demande à juste titre, et c'est bien l'enjeu de ce blog, comment psychiatrie et spiritualité peuvent se rejoindre ? Comment la méditation peut-elle être intégrée dans l'expérience du thérapeute pour soulager ses patients de leur souffrance, dans le domaine psychique ou somatique ? Ici psychiatrie, médecine, bouddhisme tibétain se rencontrent et dialoguent. Quelle est la position officielle, que Matthieu Ricard représente très largement en France, de l'Eglise tibétaine sur l'usage moderne de la méditation hors de son cadre traditionnel ? De l'autre côté, comment la médecine occidentale s'accommode-t-elle de recevoir de l'Orient bouddhiste une pratique qui peut révolutionner son approche globale du patient, mais n'a pas été inventée dans un cadre scientifique ? Autant de questions que nous espérons voir débattues lors de cette journée du 26 septembre prochain. Et comme toujours, des articles de presse ou des billets de blog suivront cette rencontre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire